Autorisation d’enseigner de l’Etat de Bern

L’école Rivendell dispose d’une autorisation d’enseigner délivrée par la Direction de l’Instruction Publique du canton de Berne.

A ce titre, l’école Rivendell rend des comptes et est surveillée par l’inspectorat scolaire.

 

 

Voici la déclaration d’engagements de l’école Rivendell envers l’autorité de surveillance :

  • Persuadée de l’importance de l’école pour la société et chacun de ses acteurs, ainsi que de la responsabilité de l’État de garantir l’accès à une école de qualité pour chaque enfant (art. 29 de la convention relative aux droits de l’enfant, art. 62 Cst.)
  • Souscrivant à la vision de l’enseignement telle que décrite par l’article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, par l’article 29 de la convention relative aux droits de l’enfant, par l’article 2 de la Loi sur l’Ecole Obligatoire du canton de Berne et par la Déclaration de la CIIP relative aux finalités et objectifs de l’École publique du 30 janvier 2003,
  • Convaincue de l’importance de proposer des alternatives pédagogiques pour offrir aux parents la possibilité de choisir l’éducation reçue par leur enfant (art. 26 DUDH ; art. 29 de la convention relative aux droits de l’enfant, art. 64 LEO),
  • Souhaitant une collaboration transparente, harmonieuse et constructive avec le département de l’instruction publique du canton de Berne,
  • Consciente de ses responsabilités et de ses devoirs en tant qu’école, conformément à la Loi sur l’École Obligatoire du canton de Berne.

L’école Rivendell s’engage :

  • À accomplir la mission de l’école obligatoire telle que définie par l’article 2 et 2a LEO (conformément à l’art. 66 al.a LEO)
    (nos statuts spécifient explicitement cette mission et notre concept pédagogique précise comment nous souhaitons nous y prendre)
  • À faire preuve de rigueur, de professionnalisme et d’éthique dans notre enseignement (comme le précise notre concept pédagogique), notamment en étant encadré par des professionnels de l’enseignement formés et reconnus (art.66 al.b LEO)
  • À offrir un environnement d’apprentissage optimal, notamment au niveau des locaux, des salles de classe et du matériel didactique et pédagogique (art.66 al.c LEO)
  • À suivre rigoureusement le Plan d’Étude Romand quant aux objectifs et aux contenus enseignés (art. 66 al.d LEO) (notre concept pédagogique précise que le PER est notre référence). La langue d’enseignement est le français (art. 66 al. e).
  • À présenter une fois par an (ou plus sur demande) un rapport d’activité à l’autorité compétente (art.66b al.2 LEO)
  • À être transparent, à fournir les renseignements demandés et à informer le DIP tout comme l’inspecteur, afin de faciliter sa mission de surveillance (art.66b al.3 LEO) (nos statuts reprennent ces principes)
  • À assurer et vérifier la présence des élèves et à communiquer les absences inexcusées et répréhensibles aux commissions scolaires concernées (art.68 LEO)
  • À fournir une liste des élèves aux commissions scolaires concernées en début de chaque année, et à l’informer dans la semaine de tout changement en cours d’année (nouvelle inscription ou désinscription) (art.69 LEO)
  • À s’assurer que chacun des élèves est régulièrement suivi par un médecin de famille et un dentiste. À communiquer aux commissions scolaires compétentes les besoins en ce sens et le cas échéant à organiser avec elles des visites scolaires (art. 60 al.2 LEO; art. 59 al.1 LEO).
Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :